Devenez un éco-bricoleur !


De nombreuses allergies sont souvent la cause des produits toxiques que vous utilisez lors de vos journées de bricolage. Que ce soit les colles pour le papier peint, les décapants, certains types de peintures, les diluants, le bois aggloméré et j’en passe… Quoiqu’il en soit, ces produits dispersent des émanations volatiles dans votre habitat qui peuvent lasser des traces pendant des mois voire des années… Alors vaut mieux envisager des travaux d’aménagement tout en respectant notre chère planète : vivre sainement c’est avant tout se sentir bien chez soi.


  • Éviter à tout prix les peintures ‘toxiques’

La fabrication de la plupart des peintures requiert du pétrole et des métaux toxiques. Leurs composés organiques volatils (COV) se diffusent dans l’air et imprègnent les tissus, s’attaquent à nos bronches et sont néfastes pour le système nerveux.

Tout d’abord, remplacez toutes les peintures dites ‘toxiques’ par celles marquées d’un label NF Environnement. Les marques comme Valentine ou Astral ont des gammes spéciales pour ce genre de produits. Autre alternative : les peintures écologiques qui contiennent des pigments naturels comme la craie, de soja, de la terre, de la chaux, de l’huile de lin ou de l’amidon de pomme de terre.

En plus de ça, ces peintures naturelles sont de très bonne qualité et leur prix est comparable à leurs homologues synthétiques. Leur pouvoir de pénétration est plus important, leur durée de vie est très bonne et elles sont perméables à la vapeur d’eau.

~> Prodirox et Natura vous proposeront une large gamme de choix.


  • Du papier peint à la colle : des choix naturels

Oui, les papiers peints écologiques existent et sont faits à base de fibre textiles et bois, de cellulose et même de céréales ! Ce type de papier peint ne contient aucun solvant. Pensez aussi aux lambris en bois qui permettent une isolation supplémentaires et sont simples à poser et les enduits intérieurs à base d’argile, de terre crue ou de chaux.

Enduit à base de terre crue


Concernant le collage, préférez la colle cellulosique qui est l’une des rares colle à ne pas contenir de formaldéhyde qui a été décrété cancérigène. Sinon, optez pour des produits à base végétale ou animale qui conviendront parfaitement.

~> Certaines références sont disponibles sur Ekoshop.


  • Isoler votre chez-vous en respectant l’environnement

Pour isoler vos sols, choisissez des matériaux écologiques. Le parquet en bois massif, le carrelage en terre cuite, le linoléum à base de résines naturelles ou des revêtements en fibres végétales (bambou, sisal, jute). Pour les moquettes, optez pour celles en laines, elles sont moins polluantes.


Isoler vos murs avec du liège, du chanvre ou de la laine de mouton. Certes, les prix sont en moyenne plus chers que celui des isolants traditionnels…

~> Trouvez votre bonheur sur des sites comme Domus ou La Maison de l’Ecologie.


  • Vernir et décaper : les astuces bio

Les vernis à base de résines naturelles sont préférables. On retiendra la cire d’abeille bien évidemment mais aussi l’huile de lin. Optez pour des enduits à la chaux, de la poudre de marbre ou même de l’argile.


Le décapage s’effectuera sans solvants. Pour cela, préférez un diluant d’agrumes ou d’essence de térébenthine de pin par exemple.


  • Quelques astuces complémentaires

~> Pour éviter la rouille de vos outils, placez un morceau de charbon de bois dans votre boîte à outils.

~> Si les poils de vos pinceaux sont durcis, laissez les tremper pendant une bonne heure dans un bain de vinaigre bouillant puis rincez à l’eau claire.

~> Entretenez votre lame de scie avec de la cire !

~> Traitez votre bois naturellement ? C’est possible en y appliquant du sel de bore qui vous prémunira contre les attaques des insectes et des champignons. Passez une sous-couche d’huile imprégnation sur du bois non traité, cela permettra au support de respirer et de se salir beaucoup plus difficilement.


  • Où se fournir ?

Plusieurs enseignes vertes existent, voici une petite sélection (parmi des centaines de boutiques répertoriées en France).

Paris. Terra di Siena – 3, rue Damremont, 18ème.
Besançon. Matérialis – 77 bis, rue de Vesoul.
– Chartres. Naturéo – Centre commercial Les Trois Ponts.
– Orléans. Univers Sain – Zeco des Acacias, 66, rue de la Bourie-Rouge.
– Saint-Pierre-des-Corps. Vitalité Habitat – 111, avenue Jacques-Duclos.
– Toulouse. Ecobio-Matériaux – 64, rue Fenouillet.
Tourcoing. Robinson Matériaux Sains – 81, rue de Paris.


Et pour finir, retrouvez ici une petite vidéo sur le magasin Eco-Logisch, un concept de magasin de bricolage entièrement écologique.

Publicités

Une trousse à outils au féminin


Les femmes sont de plus en plus actives en matière de bricolage et  les fabricants l’on bien comprit. Est-ce une blague ou bien un produit vraiment sérieux ? Toujours est-il que LA trousse à outils pour femmes est disponible. La Chaise Longue propose ce coffret tout de rose vêtu.



Ce coffret contient tout le matériel nécessaire : 5 tournevis, 1 niveau à bulle, 1 pince, 1 marteau, 1 mètre… une lime à ongle.

Un bon moyen de ne pas se faire piquer ses outils par son mari ? Ou simplement pour rester élégante même en changeant une ampoule ?

Le confort d’un fauteuil…suspendu


Voilà une façon agréable de profiter de son jardin cet été. Relaxez-vous et laissez la plénitude l’emporter sur le stress…

De nombreux types d’hamacs ou de fauteuils suspendus existent dans le commerce mais ma préférence s’est tournée sur ce modèle.

En plus de son design original et novateur, la Globo Chair d’Amazonas, est disponible en version simple ou double. Composé de couches de bois d’épicéa très stable et résistant aux intempéries, il dispose également d’un grand coussin moelleusement rembourré.

Avec ou sans support, stabilité ou se balancer, c’est vous qui voyez !

Un barbecue plutôt original…


Le premier du genre, ce barbecue s’accroche directement au mur  et ravivera vos invités lors de déjeuners ou autres après-midis festifs dans votre jardin.


Le Sigmafocus peut-être attaché à n’importe quel type de mur. Il est également équipé d’un bras en acier qui vous permettra de le rabattre pour gagner en place et le protéger face aux intempéries. Fini les vieux barbecues cachés dans votre garage, lourds à déplacer et encombrants. Préparez votre nourriture, un peu de charbon de bois et le tour est joué !


Pour plus d’informations visitez le site du fabricant Focus, un designer de cheminées pas comme les autres…

La salle de bain du futur


Voilà un concept de salle de bain dont les fabricants feraient bien de s’inspirer !

L’eau usée du lavabo sert à alimenter celle utilisée pour la chasse d’eau. Bon c’est encore au stade du prototype mais l’idée est géniale.

En chiffres : 60 millions de français, 3 chasses d’eau par jour par personne (8 litres d’eau) soit 1 440 000 000 litres par jour. Si ce système était adopté par tous, on économiserait 50 % de l’eau nécessaire… soit 720 000 000 litres par jour. Rien qu’en France. Hum…

Cet été, gardez votre maison fraîche… sans clim’ !


L’été arrive et les températures peuvent grimper de plusieurs degrés rapidement. Votre maison se transforme alors en véritable four. Vous donneriez n’importe quoi pour avoir un système de climatisation qui calmerait les ardeurs de cette atmosphère lourde, chaude et désagréable. Oui mais voilà, une clim’ ça coûte cher et puis c’est surtout très ‘énergivore’. J’ai peut-être quelques solutions pour vous.

  • Quelques gestes simples pour commencer

Il faut protéger votre habitat des rayons du soleil. La manière la plus simple de les contrer est de fermer portes et fenêtres. Oui ça parait simple mais on y pense pas forcément car l’été, on veut aérer, laisser l’air pénétrer le foyer pendant la journée. Mauvaise idée donc car c’est précisément pendant la nuit qu’il convient d’ouvrir les fenêtres : c’est le moment de la journée où la fraîcheur est à son apogée et qu’il faut qu’il circule dans la maison. Si vous avez des fenêtres en opposition, c’est encore meilleur car elles assurent une meilleure ventilation. Dès le lever du soleil et ses premiers rayons, fermez tout ! La fraîcheur emmagasinée au cours de la nuit maintiendra une température convenable pendant toute la journée.

Placer une serviette mouillée sur un étendoir devant un ventilateur permet de réduire la chaleur ambiante d’eau moins 2 °C. Comment ? L’évaporation de l’eau qui nécessite la chaleur de l’air permet à la température de diminuer. Le même processus se produira si vous trempez les carrelages avec une serpillière ou si vous posez des bassines d’eau un peu partout.

Une autre technique consiste à protéger ses fenêtres à l’aide d’un film solaire adhésif qui réfléchira près de 70 % des rayons du soleil. Une solution efficace pour les personnes vivant en appartement.

Bien sur, pensez à éteindre tous les appareils électriques quand c’est possible. Lampes, ordinateurs, télévision augmentent la chaleur des pièces.

  • Des investissements raisonnables

Persiennes et volets en bois sont très efficaces pour bloquer les rayons du soleil et garder la chaleur à l’extérieur de la maison. Au même titre que les avancées de toit qui sont aussi une protection efficace. Préférez les couleurs claires si vous investissez dans des stores. Mais a mon avis, le must reste le moucharabieh, qui est un dispositif de ventilation naturel conçu pour laisser passer juste ce qu’il faut d’air et de lumière par le biais d’un grillage serré. Et puis c’est très joli…

Un exemple de moucharabieh

Les plantes, en plus d’être décoratives, sont très utiles par temps chaud. Elles augmentent la présence d’humidité dans l’air. L’été, elles réduisent naturellement leur température interne et sécrètent vapeur rafraîchissante que ce soit à l’intérieur de votre maison ou dans votre jardin.

A l’extérieur justement, optez pour des abords gazonnés plutôt que des terrasses carrelées. Faites grimper du lierre, de la vigne vierge ou de la glycine sur vos murs. Et ne pensez pas qu’elles les abîmeront, il faut juste pensez à les tailler régulièrement pour éviter que certaines branches soulèvent des tuiles en poussant.

Offrez-vous un rafraîchisseur d’air (à partir de 75 euros) : cet appareil électrique permet d’abaisser la température de l’air et consomme dix fois moins d’électricité qu’un climatiseur classique. Il ne comprend aucun liquide frigorigène. L’air est rafraîchi en passant à travers un filtre humide. Vous pouvez mettre des glaçons dans le bac à eau pour une meilleure efficacité. Un ventilateur de plafond peut aussi être une bonne solution.

Pour ceux qui peuvent se permettre des investissements plus coûteux, je vous conseille ce qu’on appelle le puits provençal. Ce système de tuyauterie enfoui à deux mètres sous terre permet d’aspirer l’air frais du sous-sol et de le redistribuer dans la maison grâce à un ventilateur. A savoir que l’hiver, c’est l’inverse et que c’est l’air chaud qui sera diffuser dans la maison.

Tentez d’opter pour des solutions naturelles avant de flancher pour le climatiseur !