Comment bien choisir ses fruits et légumes ?



L’été est bientôt là et pour beaucoup c’est synonyme du retour de fruits et légumes qui sont tant attendus le reste de l’année. Le problème c’est qu’on ne sait jamais vraiment lesquels choisir arrivé devant l’étal. Voici quelques conseils imparables pour vous aider à distinguer les produits frais et de qualité pour vos petits plats ou simplement à croquer.

  • Les fruits

Il est important de savoir que certains fruits ne mûrissent plus une fois qu’ils ont été cueillis. Il faut donc les sélectionner à point et généralement fermes, à l’aspect brillant et au pédoncule bien d’un vert vif. Évitez les fruits abîmés, irréguliers. Par contre si vos souhaitez en faire des confitures ou des compotes, n’hésitez pas à acquérir des produits un peu gâtés que vous payerez certainement moins cher, en fin de marché par exemple. Pour la conservation, la température idéale se situe entre 4 et 7°C pour l’ensemble des fruits.


  • L’abricot doit avoir une couleur orangée. Vous opterez pour un produit bien parfumé qui sera souple et velouté au toucher. Enfin, si le noyau se détache facilement, c’est bon signe.

  • Les bonnes cerises sont charnues et fermes à la peau brillante. Le pédoncule est bien vert et non desséché. Préférez les bigarreaux et les guignes à déguster nature et les amarelles ou les griottes pour les confitures.

  • La figue souple, charnue avec une queue ferme est la meilleure. C’est un fruit assez cher qui est souvent à plus de 20 euros/kilos donc choisissez bien ! Autre astuce : une bonne figue résistera peu à la pression du doigt.
  • Une fraise bien parfumée, d’un rouge brillant et sans tâches sera sans doute excellente. Une collerette raide, non flétrie et d’un vert assez vif.
  • Pour les framboises, optez pour les modèles joufflus, fermes et charnus. Si vous avez la possibilité de gouter, il faut qu’elles soient bien sucrées et un peu acide à la fois.
  • Ah le melon ! Grand mystère… Un melon lourd montre qu’il est gorgé de sucre donc très goûteux. Prenez et comparez le poids de plusieurs melons avant d’en acheter. L’écorce est sans tâches apparentes et souple. Un pédoncule absent ou craquelé est un bon signe. Bien sur, préférez les produits bien parfumés.
  • Concernant les nectarines et les brugnons, il est conseillé de choisir ceux à la chair lisse et à la peau rouge parfois marbrée de jaune. Elle doit aussi être brillante et sans tâches. Encore une fois, favorisez les fruits bien parfumés.
  • Une pastèque lourde, d’aspect cireux et brillant est souvent la plus appréciée. Elle ne doit pas sonner creux et le pédoncule doit être complètement sec. Optez pour le fruit entier plutôt que déjà coupé.

  • La pêche est un fruit succulent si la peau est fine et colorée, sans tâches ni traces de chocs. Plus elle sera parfumée, meilleur goût elle aura.
  • La tomate doit avoir une couleur rouge bien sur mais uniforme. Ferme et charnue, elle a la peau brillante, sans rides ni crevasses. Sentez le pédoncule, il doit avoir une bonne odeur de feuillage.


  • Les légumes

Les légumes de printemps et d’été sont bien moins robustes que leurs cousins d’hiver. Donc attention au transport en rentrant du marché ! Surtout pour les plus fragiles comme la courgette, l’aubergine ou la tomate. En général, les feuilles et les tiges doivent être bien vertes et la peau brillante.


  • L’artichaut sera d’autant meilleur s’il est lourd, charnu et ferme. Ses feuilles sont cassantes et bien serrées et surtout, sans traces noires. Une astuce : les feuilles qui laissent perler un peu de sève quand on les casse net est un bon signe. Pour la conservation, mettre l’artichaut dans un vase rempli d’eau, la queue dans l’eau, comme un bouquet.
  • Les asperges vertes de Perthuis ou encore les blanches des Landes sont les meilleures. Achetez en vrac plutôt qu’en bottes, vous y gagnerez en qualité.
  • Les critères de choix pour les aubergines sont nombreux : une couleur bien violette (ni claire, ni foncée). Lourde, à chair ferme avec une peau lisse et brillante. Le pédoncule bien vert encore une fois.
  • Choisissez des carottes ayant une belle couleur orangée, sans crevasses ni tâches brunes et avec des fanes bien vertes. Pour garder les vitamines, mieux vaut la gratter avec un couteau plutôt que de la peler.
  • Le chou-fleur a des feuilles qui entourent sa base qui doivent être souples. Le cœur doit être de couleur blanche voire crème mais sans tâches brunes. Astuce de cuisson : mettre une croute de pain dans l’eau de cuisson, cela atténuera l’odeur désagréable.
  • Une couleur verte (sans tâches) et une peau lisse sont les principaux critères pour un bon concombre. Il doit aussi être ferme jusqu’aux extrémités, charnu, pas trop gros et bien droit. Garder sa peau le rend plus digeste.
  • Les courgettes doivent avoir une peau lisse, brillante et surtout, non flétrie. Plus elles seront lourdes et à chair ferme, mieux ce sera. Concernant la forme, il vaut mieux qu’elles soient fines et allongées.
  • Le cresson se déguste le mieux lorsqu’il a des feuilles bien vertes et serrées, légèrement humides. A éviter : les feuilles flétries ou jaunes.
  • Pour les endives, c’est simple : bien claires et croquantes. Conseil cuisson : pour atténuer leur goût amer, ajouter un peu de lait ou une cuillère de sucre dans l’eau de cuisson.
  • L’épinard aura des feuilles vert foncé, lisses ou cloquées, tendres et charnues. Si c’est pour incorporer dans une salade, préférez les jeunes pousses, souvent plus tendres.
  • Choisir son fenouil avec des branches bien fermées, blanches et très fermes.
  • Lorsque l’on casse un haricot vert, il doit faire un bruit sec. Optez pour les haricots jeunes car il aura moins de fils, d’une couleur vert vif voire un peu brillant.
  • Les épis du maïs doivent être lourds, brillants et avec des grains très serrés.
  • Les navets ronds, sans tâches et fermes sont les plus appropriés à la dégustation.
  • Les oignons jaunes doivent être fermes et bien colorés, sans crevasses ni meurtrissures.
  • La cosse du petit pois est lisse, verte et brillante. Cru, il doit être tendre, avec une légère saveur sucrée mais non farineux. A consommer rapidement après achat au risque d’être déçu du faible goût.
  • Pour le poireau, évitez les spécimens jaunis. Un autre gage de qualité est la proportion de blanc qui doit être plus importante que le vert.
  • Plus un radis est gros, plus il risque d’être creux et fade. Favorisez donc les petits, fermes, sans tâches ni craquelures. Les fanes doivent être bien vertes.


Un dernier conseil : demandez à votre commerçant de vous faire gouter ce que vous souhaitez acheter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s